Famille

Comment j’ai créé mon propre poulailler ?

08/02/2018
poulailler

Depuis le mois de mai, j’ai créé mon propre poulailler.
Petite déjà, j’élevais des poules. Je vendais mes œufs à mes maitresses et à la sortie des classes aux mamans de mes copains de classe. Je tenais même un livre de compte avec mes dépenses et mes recettes. J’ai décoré mon cahier avec des photos de poules, de lapins. Une vraie petite fermière ! J’ai eu envie de faire découvrir la même chose à mes enfants, les joies de la vie à la campagne.

Mon poulailler :

Nous avons la chance d’avoir dans notre jardin, un bâtiment en brique qui me sert d’abri pour mes poules. Une sorte de dépendance. Nous avons juste grillagé l’extérieur avec du grillage classique d’une hauteur de 2m. Nous avons créé une porte en bois pour créer un accès extérieur au poulailler.

Pour l’intérieur, nous avons fait un bon coup de propre et mis du détergent poulailler (afin d’éviter les poux et autres insectes).  Je vais chercher de la paille et du foin chez un agriculteur du coin.

Pour l’endroit de ponte, j’ai mis de vieilles caisses en bois de tulipes. Les perchoirs sont faits des branches rondes que j’ai fixé au mur. Pour les excréments, je mets de la litière composée de copeaux de bois.

Pour l’entretien, il s’agit de changer la paille souillée toutes les deux à trois semaines.

Mes poules :

Il existe de nombreuses races de poules à découvrir et à adopter !

Au début, j’avais pris deux poules pondeuses, achetées chez Gamm vert près de la maison. Il en faut toujours minimum deux car une poule n’aime pas la solitude.

poulailler

Ensuite, avec les enfants, nous avons acheté deux poules naines. poulailler poulailler

Ce sont plus des poules dites d’ornement. Du coup, une seule pond.

Cet été, nous allons agrandir le poulailler pour que les poules aient plus d’espaces verts, ce qui est indispensables pour elle.

Habitant en ville, nous avons fait le choix de ne pas avoir de coq. J’aimerais quant même avoir des poussins. On verra cet été quand les chaleurs seront plus clémentes !

La mangeoire et l’abreuvoir : accessoires indispensables à mes poules

A Noël, je me suis fait offrir du matériel de pro ! Une mangeoire en métal, anti-nuisible que je mets à l’extérieur. Un abreuvoir galvanisé de 30 Litres. Ça a fait beaucoup rire mes proches quand ils ont vu ces deux accessoires sur ma liste de Noel. De ce fait, mes poules ont un coin nuit/ponte intérieur. Un coin nourriture et eau en extérieur

La nourriture :

Je leur donne un mélange de céréales pour poules pondeuses. Au début, j’avais fait l’erreur d’acheter des mélanges avec du mais entier. Elles en mettaient partout. Maintenant j’achète avec du mais concassé !

Je leur donne bien sûr tous nos restes alimentaires. Elles font juste les difficiles car elles ne mangent pas les pelures de pommes de terre crues !

Retour d’expérience :

Un petit poulailler au fond du jardin, c’est l’assurance d’avoir des œufs frais tous les jours et un bon moyen pour recycler ses déchets alimentaires.

%d blogueurs aiment cette page :