30 août 2020 : ton 1er anniversaire céleste

Aujourd’hui 30 août 2020 : ton 1er anniversaire céleste
Depuis ton départ, j’ai peur, peur que nos souvenirs finissent noyés et délavés par les larmes qui m’envahissent et débordent à chaque pensée qui te ramène à moi.

Je sais que la vie continue, mais bordel, c’est si épuisant de continuer avec elle. D’habitude, elle avance sans nous, quoiqu’il arrive et quoiqu’on fasse ou non, les heures passent et les jours s’enchaînent.

Lorsque je me remémore cette nuit du 30 août 2019, mon cœur se serre, mon corps se fige.

Je m’enfonce dans la tristesse jour après jour. En espérant qu’un jour je verrai un signe, un geste qui me fera aller mieux.
Les vagues d’émotion me submergent. J’ai l’impression de gâcher les moments présents avec Romain et tes frères.

Je suis fatiguée, las mais cet état physique dure depuis des mois sans amélioration. Henri qui est fan de voitures, aime bien me comparer à un moteur diesel qui a besoin de temps pour démarrer. Je mets plus de temps à émerger, à me lever le matin. Je n’ai plus la même motivation depuis. Quelque chose s’est brisé en moi et je n’arrive pas à le réparer pour avancer. Je sais bien que le chagrin, la peine continueront de m’accompagner. J’espère un jour trouver une paix intérieure. Aujourd’hui, je suis obligée de faire un deuil que je n’ai jamais pensé devoir faire un jour.
Je t’aime mon Louis, mon ange, mon enfant du ciel !
Illustration de @unjourmaman_illustrations

Derniers articles publiés sur mon deuil :
Écrire un livre suite au décès de Louis
Mea culpa : Ma peine était trop forte
Aujourd’hui tu aurais eu 4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aussi aimer